L'apparence et le vin

Je vois ici où là des publicités un peu pompeuses dans les revues de vin concernant des propriétés classées ou des propriétés riches en tout cas. L'idée de lier un vin à l'histoire, aux vieilles pierres, à des familles relève du fameux conte (story-telling). Pourquoi investir autant pour relier un vin à un imaginaire ? Parce que l'imaginaire suggère parfois plus d'arômes que le nez ou l'exercice de la dégustation. Le vin semble être un miroir sur lequel en fonction du prix de la bouteille, nous projetons l'image rêvée des produits qui flattent notre ego. A boire le vin des rois, n'en devient-on pas soi-même un petit prince ?

 

Me concernant, je préfère laisser aux amateurs le soin de s'exercer les papilles sur mes rouges et mes blancs et de lier peut-être le vin à l'histoire de sa naissance en venant visiter les vignes, le chai et le vigneron.

Écrire commentaire

Commentaires : 0