coup de chaud

vignoble le 24 juin
vignoble le 24 juin

Deux millésimes exceptionnels et simples à piloter ne peuvent pas être suivis par un troisième aussi facile.  Il était probable que 2011 donnerait des soucis, mais de quel ordre ? Trop de pluie, du froid ? Non, cette année est dure parce qu'il ne pleut vraiment pas et que des accés de chaleur ces deux derniers jours ont brûlés la vigne.  Quelques pieds jeunes et mal enracinés ont roussi sur place comme passés au grill. Il n'y a certes pas de catastrophe générale, les raisins ont globalement tenu, protégés par les feuilles, mais malheur à ceux qu'un trou exposait au soleil de 17h00 ! Ceux là sont brûlés comme si sur la plage, on reste toute la journée à bronzer sans se protéger. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0