Point sur les vendanges

J'avais évoqué avant les vendanges la prise de photos de belles grappes botrytisées. Hélas le rythme légèrement soutenu ces derniers quinze jours ne m'ont pas laissé le loisir de les prendre. En revanche le jus des moelleux est dans les cuves mais liquoreux serait plus approprié car les taux de liqueur obtenus cette année sont hallucinant par rapport aux équilibres habituels. Evidemment il y avait du mauvais pourri à trier mais cela fut général dans la région, mais une fois tout cela laissé par terre dans les rangs, le moût en sortie de pressoir est sorti comme du sirop de sucre de raisin. Quel vin cela fera t'il ? A voir dans quelques mois mais logiquement il n y pas de raison de croire que cela sera détestable.

 Concernant les rouges, il y aura de superbes merlots et des merlots corrects, tout dépendant des secteurs vendangés et des dates choisies. L 'important du tri fut aussi prépondérante ainsi que  le choix des parcelles ou des morceaux de parcelles à assembler dans les cuves.  L'effeuillage et le contre effeuillage ont permis de pousser les maturités tout en maintenant les niveaux de pourriture à un niveau très supportable d'autant plus que les vendanges à la main permettent de sélectionner et la table de tri de faire le reste du choix. 2011 n'est pas une année pour les flémards, autre façon de dire que c'est une année de vigneron. Il y avait du potentiel mais il ne s'est pas offert tout seul.

Les cabernets arrivent maintenant à maturité et avec une très belle maturité, exempte de pourriture avec des pépins biens mûrs, croquants. J'attends que la belle semaine en cours finisse d'affiner les peaux et je pense que 2011 sera une vrai année à cabernet. Ont-ils plus profité du printemps que les merlots, parfois plus sensibles à l'échaudage ? La réponse est dans la question.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0