Guides de vins : participation payante ou non ?

Beaucoup de clients se demandent comment les vignerons font pour participer aux sélections des guides. Beaucoup de rumeurs circulent sur des trucages ou des collusions éventuelles. 

Voici mon témoignage et ma vérité. Je me suis fixé une règle très simple, consistant à ne fournir des échantillons (non trafiqués bien sûr, c'est-à-dire les mêmes que les bouteilles vendues en salon, en cave ou restauration) qu'aux guides ne demandant aucune participation financière autre que la fourniture du vin à déguster. Donc les frais d'inscription aussi modiques soient-ils m'interdisent par principe de concourir.

Pourquoi ?

Parce que je pense qu'un guide n'est valable que dans la mesure où il fait reposer son modèle économique sur ses ventes et non sur la collecte de fonds auprès de ses fournisseurs que sont les vignerons. S'il en est réduit à cette dernière solution, cela suppose que les ventes sont faibles et ne couvrent pas les frais de réalisation du guide et le paiement d'une somme par les candidats modifie de surcroît la relation entre jugeur et jugé.

En conclusion je participe régulièrement aux dégustations organisées par le guide Hachette, la Revue des Vins de France, le guide Hubert et la revue le Point.

Point final 

Écrire commentaire

Commentaires : 0