Bilan d'étape du millésime 2014

Peu prolixe ces derniers mois, je me suis consacré entièrement à la réussite culturale du millésime 2014 tout en préparant l'avenir avec d'importantes plantations. 

D'ici 3 ans, les assemblages en rouge compteront 3 cépages, vinifiés séparément. Le merlot gardera la place prépondérante mais le cabernet-sauvignon sera épaulé par le petit-verdot dont la production pourra représenter jusqu'à 15% des rouges. 

Je parie donc sur le potentiel du petit-verdot et sa maturité tardive et capricieuse mais si riche quant elle atteint sa plénitude. Il suffit de croquer les raisins pour saisir tout l'avantage d'un troisième cépage aux notes fruités et épicées, à la couleur confinant au noir et à la trame tannique serrée grâce à une taille de baie très petite. 

Les blancs ne sont pas oubliés puisque je replante quelques centaines de pieds de muscadelle et de sauvignon. Les Graves garderont toujours l'aptitude à produire d'excellents blancs secs ou moelleux et nous ne devons pas succomber au goût du monochrome vermillon.

Enfin des nouvelles du front de 2014, pacifique et prolifique pour l'instant. Les maladies sont sous contrôle, l'herbe est maîtrisée et cela fut compliqué avec la pluviométrie généreuse de juillet. Si les sémillons sont clairsemés, ils n'en seront que plus concentrés. Les merlots nécessiteront quant à eux peut-être un petit éclaircissage mais échaudé par les aléas de 2013, j'attendrai le début de la véraison pour le mettre en oeuvre. 

Un feuillage sain et une météo plutôt clémente nous permette de tabler sur des vendanges assez précoces et fournies tout au moins en rouge. 

Les perspectives qualitatives sont très bonnes mais nécessiteront d'être précisées et vous en entendrez parler...

Écrire commentaire

Commentaires : 0